World Travel Guides


Nepal - Attractions


Près du massif de l'Everest

Katmandou

Ceux qui viennent y chercher l'air pur des cimes risquent fort d'être déçus : de premier abord, la capitale du "toit du monde" n'est que fumée, pollution, poussière et bruit. La ville a pourtant gardé son capital de séduction, fait de ruelles étroites surplombées de balcons aux balustrades de bois sculpté, de places encombrées de temples et autres édifices aux formes extraordinaires, de marchés ou se presse une foule dense et quelques vaches placides. Centre névralgique de la ville, Durbar Square abrite l'ancien palais royal et l'étonnant Kasthamandap aux trois toits de bois. La rivière Bagmati borde la ville au sud. Au nord, le quartier de Thamel, avec ses restaurants et hôtels de tous prix, a la faveur des voyageurs.

Patan et Bhaktapur (vallée de Katmandou)

Coeur historique du pays, la vallée de Katmandou vit surgir et s'effondrer les dynasties, fleurir et disparaître les temples, se développer et s'affirmer les arts népalais. Séparée de la capitale par la seule Bagmati, Patan est parsemée d'une multitude de temples de styles divers et de monastères bouddhiques. Probablement érigé en 1392, son temple de Kumbeshwar, est remarquable pour la beauté de ses proportions et l'élégance de ses sculptures. Bhaktapur a conservé son calme et son atmosphère médiévale. Capitale de la vallée du XIVe au XVIe siècle, la cité s'est dotée de ses plus beaux monuments sous le règne du roi malla Bhupatindra. Véritables musées à ciel ouvert, Patan et Bhaktapur fascinent autant pour les formes fantasmagoriques de leurs temples que par leur atmosphère.

Le Parc royal national de Chitwan

Naguère terrain de chasse favori des aristocrates britanniques et népalais, ce parc du Teraï sert maintenant à la protection des éléphants, rhinocéros, tigres, léopards et ours. On estime aujourd'hui que le parc royal national de Chitwan, créé en 1973, abrite plus de 400 rhinocéros, 80 tigres, une cinquantaine d'espèces de mammifères et 400 espèces d'oiseaux. Partir à la découverte de cette exceptionnelle réserve à dos d'éléphant, en véhicule 4 x 4, en canoë ou à pied (accompagné bien sûr d'un guide) est une expérience qui ne s'oublie pas. Le parc est facilement accessible depuis Katmandou ou Pokhara et propose des hébergements variés et nombreux.

Pokhara et les treks de l'Annapurna

En bordure de son lac et au pied des majestueux Annapurnas, Pokhara doit sa réputation à la beauté de son site naturel. Les premiers à découvrir la ville furent les hippies du début des années soixante-dix. Venus pour quelques jours, ils y restaient des mois. Le monde a depuis bien changé mais Pokhara a préservé sa quiétude. Surplombée de plus de 7 000 m par les pics des Annapurnas et le Machhapuchhare, la ville est le point de départ de certains des treks himalayens les plus réputés (trek de Jomsom, tour des Annapurnas) ou de randonnées d'une journée. Pokhara est également idéale pour se reposer après un trek ou achever sa préparation.

Les environs de l'Everest

La région de l'Everest (Solu Khumbu) est la plus visitée par les randonneurs après celle des Annapurnas. Difficile d'accès, elle continue d'attirer un nombre relativement important de randonneurs que le nom du point culminant de la planète (8 848 m) fait rêver. Leur but premier est le camp de base de l'Everest, à 5 340 m, d'où il faut encore marcher pour apercevoir le géant. De nombreuses randonnées sont possibles au départ du camp de base. Elles mènent à la localité de Namche Bazaar, à des villages sherpa ou encore au monastère de Tengpoche. Inutile de préciser que cette région de haute altitude est réservée aux marcheurs confirmés.



Hosting by: Linux Hosting
Travel Guides | Guides Site Map | Indian restaurant | Daily deals
© WorldGuides 2018. All Rights Reserved!